top of page

30-Day Get Moving Challenge

Public·16 members
Dobrynya Shiryaev
Dobrynya Shiryaev

Liste Des Routes Maritimes Asiatiques



Ainsi, cargos, pétroliers, minéraliers et porte-conteneurs suivent des routes maritimes, aménagées dans le but de faire circuler les marchandises dans les meilleures conditions de sécurité et de rapidité possibles.




Liste Des Routes Maritimes Asiatiques


Download: https://www.google.com/url?q=https%3A%2F%2Fgohhs.com%2F2u8NRK&sa=D&sntz=1&usg=AOvVaw181xiFkhDjhCIiswUfFRuC



Enfin, les routes maritimes les plus empruntées relient les zones de production (les pays en développement) aux lieux de consommation (les pays riches) : elles reflètent donc une hiérarchisation des espaces renforcée par la mondialisation. Les flux commerciaux transitent entre les différents ports intégrés au commerce mondial et donc à la mondialisation.


Les grandes découvertes maritimes dénomment le mouvement d'exploration de la surface terrestre entrepris par les Européens aux XIVe et XVe siècles. La volonté de reprendre la guerre contre les Musulmans, la nécessité de trouver des routes directes pour s'approvisionner en produits de luxe d'Orient et en or africain, poussent les Européens sur les mers.


La grippe asiatique est une pandémie de grippe A (H2N2). Elle s'est répandue de 1956 à 1958 et ne s'est pas manifestée depuis 1968. Selon l'OMS, elle aurait causé la mort de 2 millions de personnes dans le monde. La grippe mène à une enflure pulmonaire puis à une pneumonie mortelle alors qu'elle débute par une fièvre de 3 jours sans complications apparentes. Les personnes à risque de développer des complications liées à cette maladie sont celles ayant des troubles cardiaques et les femmes enceintes de 6 à 9 mois de grossesse. La grippe asiatique éclate initialement au Japon. En longeant les routes et les voies maritimes, elle gagne l'Asie, les États-Unis et en 6 mois le globe entier est atteint. Elle fut la première pandémie de grippe qui a été observée et suivie par certains laboratoires de virologie.


La grippe de Hong Kong est causée par une souche réassortie H3N2 du virus H2N2 de la grippe A. Active de 1968 à 1970, cette grippe aurait tué environ un million de personnes dans le monde. La grippe gagne l'Asie et les États-Unis puis frappe l'Europe entière vers la fin de 1969. La vaccination contre la grippe H2N2 alors disponible pouvait atténuer environ 50% des cas confirmés de H3N2. Aux routes et aux voies maritimes, s'ajouteront les voies aériennes qui contribueront à la propagation du virus mondialement. Suite à cette 3e pandémie du 20e siècle, les systèmes de surveillance des pandémies sont alors renforcés. Les différents laboratoires d'observation des virus et de recherche médicale s'avancent en prédisant des retours possibles de pandémies de grippes environ tous les 10 ans.


Les Portugais étaient désireux de découvrir une route maritime directe entre l'Europe et l'Asie qui leur permettrait de contourner les routes commerciales terrestres et maritimes du Moyen-Orient contrôlées par les États islamiques. Les Portugais pourraient alors avoir un accès direct au commerce très lucratif des épices asiatiques. Une motivation supplémentaire pour forger un empire comprenait l'espoir qu'il y ait des États chrétiens en Asie du Sud qui pourraient devenir des alliés utiles dans les batailles opposant les chrétiens aux califat islamiques. On espérait également que de nouvelles ressources de biens précieux comme l'or et de nouvelles terres agricoles pourraient être trouvées. Enfin, la Couronne portugaise pourrait gagner du prestige en Europe, et ses nobles gloire, titres et richesses.


Les Européens coloniaux se divisaient généralement en trois classes: les Européens nés au Portugal (un réinol), les Européens nés dans les colonies (a castiço) et les Européens de race mixte (descendante ou mestiço). En plus de cela, il y avait quatre autres couches basées sur l'appartenance à la noblesse (niveau supérieur: un fidalguia, niveau inférieur: un fidalgo), le clergé, l'armée et tous les autres (subdivisés en mariés et célibataires). Il y avait également des Européens en visite, tels que des commerçants maritimes, des commerçants africains et asiatiques et des agriculteurs. Ensuite, il y avait les indésirables, les degrédados, qui étaient tous ceux que le gouvernement portugais ne voulait pas particulièrement garder au Portugal. Ce groupe était composé de nouveaux chrétiens (juifs convertis et leurs descendants), de juifs, de gitans, de condamnés et de lépreux. S'ils n'avaient pas d'autres compétences, ces personnes trouvaient un emploi comme ouvriers dans les colonies. Dans tous ces groupes, les femmes portugaises étaient très rares, ce qui conduisit à des mariages avec des personnes issues des peuples locaux presque partout. La population locale de n'importe quelle colonie, qu'il s'agisse de marchands et d'agriculteurs hindous de Goa ou de Malais bouddhistes à Malacca, représentaient au moins 95 % de la population totale. Au fin fond de ce mille-feuille humain se trouvaient les esclaves, achetés localement ou importés d'autres régions d'Asie ou expédiés de colonies comme le Mozambique et Sao Tomé.


About

Welcome to the group! You can connect with other members, ge...

Members

  • LifeAtSHP
  • Shravani Chormale
    Shravani Chormale
  • Josie Allison
    Josie Allison
  • William Ong
    William Ong
  • Airam Rojas Zerpa
    Airam Rojas Zerpa
bottom of page